Les nouveautés de ce milieu d’année 2016

Rien de mieux que de faire une petite rétrospective sur les sorties de ce milieu d’année 2016.

On commence bien évidemment avec le retour de la princesse de la pop Britney Spears avec Glory, un album pop très positif et moderne.

Britney Spears a une histoire particulière, c’était la fiancée de l’Amérique qui est devenue une proie des paparazzis entre 2004 et 2007. Depuis 2008, sa vie est beaucoup plus stable grâce à une tutelle et à ses enfants. En 2013, c’était la douche froide avec l’album britney jean qui ressemble à un album de fin de contrat avec une maison de disque, le but était de faire vendre sa résidence à Las Vegas (qui est un grand succès encore aujourd’hui). Après une longue absence chez les disquaires, c’est le retour de la popstar avec Glory et il n’y a pas photo, l’album est vraiment meilleur que ses autres projets depuis 2008. Nouvelle équipe jeune et efficace, une voix moins robotique et plus naturelle, une Britney plus heureuse et fière de faire de la musique, voilà le programme de ce glory qui regorge de bonnes chansons planantes (Slumber party, If I’m Dancing, Just luv me, Just like Me ou encore Invitation), dynamiques (Do You wanna Come over, Liar, Hard To Forget Ya).

Une ambiance sensuelle ressort de ce disque, il est ni trop dynamique ni trop mou, c’est le juste milieu, Britney n’hésite pas à donner de la voix sur des titres comme What you need, et le résultat est sympathique. L’ajout de certains choeurs (par Britney ou son équipe), d’instruments dynamisent l’album. Le rejet de l’electro pop est aussi un bon point, pas de work bitch au programme. Britney qui reprend sa carrière en main en 2016, c’est une bonne chose.

L’album mixe parfaitement la musique tendance du moment avec des artistes comme major lazer, Justin Bieber, Selena Gomez mais avec l’ADN de Britney Spears.

Pronostics des prochains singles : Do You wanna come over (le titre qui se détache du lot et qui est bien plus percutant que make me), Slumber Party (pour faire concurrence à une certaine Selena Gomez), Love Me Down (pour faire un carton dans les clubs) et Change Your Mind (qui est assez surprenant avec sa vibe latina).

Glory risque de faire au moins 100 000 ventes aux usa pour sa première semaine, c’est vraiment encourageant pour la suite. Seul bémol pour le moment : le clip de Make Me qui est vraiment anecdotique dans la vidéographie de la miss.

Maxwell

Black Summers’Night est un album surprenant déjà avec son ambiance plaisante, calme, reposante, mais l’album regorge aussi de bonnes productions de Maxwell. Le coup de grâce vient de sa voix qui est tout simplement la plus belle voix masculine de la néo soul, frisson garanti dés la première piste.

Cet album mérite une belle récompense aux grammys awards aux usa dans la catégorie RNB.

Maxwell a une voix qui a tellement de facettes différentes, son timbre est juste unique, à chaque album on redécouvre une nouvelle manière de chanter. Si vous voulez un peu de relaxation après un bon bain, il y a rien de mieux au monde que cet album et cette voix divine.

Le grand monsieur va partir en tournée aux usa et en Europe avec la reine du Hip Hop soul Mary J. Blige, rien de mieux qu’une double découverte en live avec deux artistes d’exceptions qui ont un vrai vécu, une carrière hors norme et une voix et culture incroyable.

Frank Ocean Blond

Frank ocean est un visionnaire, un artiste de grand talent qui était à l’origine d’une nouvelle forme de RNB (plus futuriste) depuis 2012, Blond représente son retour dans une formule plus simple. On a une ambiance plus épurée, plus proche du schéma normal voix/instruments, le tout est pimenté par quelques interludes qui donnent un résultat impeccable. La force de ce disque c’est son authenticité, on a rien de faux dans les paroles des chansons, ce n’est pas un disque calculé d’avance pour faire un succès. Hélas, il est disponible uniquement en streaming ou en achat légal sur le net, une sortie physique peut-être intéressante pour élargir son public.

Il manque plus qu’un soutien radio pour que l’album décolle vraiment mais Frank Ocean n’est pas Justin Bieber (et heureusement).

Blood Orange

Blood orange c’est un musicien, un producteur, une voix, il a tout pour lui, il s’entoure très bien et il a un type de son unique.

L’album regorge de pépites comme Chance, Best To You (qui peut devenir un tube), Better Than Me ou encore Hadron Collider en duo avec Nelly Furtado. L’ambiance du disque est reposante et les paroles sont de qualités. Beaucoup d’artistes veulent des sons de Blood Orange et ce n’est pas étonnant vu son talent. L’album est l’un des plus grands succès « critique » de l’année mais hélas il est trop peu connu du public en général.

The KVB Desire

C’est le groupe underground du moment, cet album est probablement leurs meilleur travail, ambiance sombre, musique planante, on peut en faire une excellente BO de jeux vidéos ou de films.

Chaque chanson possède son ambiance, à l’écoute du disque on embarque pour un voyage hors du temps. C’est l’un des plus grands disques de l’année.

Ariana Grande Dangerous Woman

Dans la génération Selena Gomez, Demi Lovato, celle qui se démarque le plus est Ariana Grande car malgré son univers très girlie, très princesse adolescente, elle dégage beaucoup d’assurances et surtout elle possède l’une des plus belles voix du moment. Son univers est un mix de rnb et de pop, armé de Max Martin (producteur des débuts de Britney Spears, de katy perry et fondateur des derniers hits de Taylor Swift), elle s’offre Dangerous Woman.

L’album est plus mature que les précèdents, elle s’assure une bonne machine à tube avec Into You ou son nouveau single Side to Side en feat avec Nicky Minaj. Même si le disque ne possède pas de grandes ambitions, il contient des bonnes chansons comme Touch It (avec un travail vocal de qualité), Know Better (moderne et très frais) et surtout le magnifique I Don’t Care.

Mais c’est Leave Me lonely qui se détache le plus du lot :

Ariana a du talent mais elle manque encore d’ambition, de maturité, elle fait son job correctement sans se détacher du lot, sans avoir sa propre patte. Elle a beaucoup de potentiels, c’est une chanteuse pop qui a une culture rnb, elle peut aussi avoir un bel avenir avec de la musique plus soul. Leave Me Lonely se détache grâce à sa voix et à l’alchimie des deux artistes Macy Gray et Ariana. Dangerous woman reste quand même un projet pop de bon calibre avec une artiste talentueuse.

Le combat Anti vs Lemonade

Anti de Rihanna

Lemonade de Beyonce

C’est le duel de l’année, rihanna contre beyonce, et si les deux étaient complémentaires ? Ce sont deux projets différents et les deux méritent une bonne place dans les meilleurs albums de l’année. On commence par Rihanna qui est une chanteuse de tube, de radio, Anti marque une rupture avec son travail habituel car ici elle mise sur la cohérence, sur l’ambiance sombre de son album avec des bonnes productions et une voix hors de contrôle. L’album contient la ballade Love On The Brain, qui est le nouveau single de Rihana, on commence avec une ambiance malsaine, inquiétante avec des titres comme desperado, consideration, ensuite on découvre avec joie des titres plus calmes comme yeah I said it et on termine avec des ballades. Que vient faire Work dans cet album ? La réponse est vendre l’opus bien sur et ça marche du tonnerre car Rihanna vend sur la durée et domine le marché du streaming et les radios (alors que le but du projet était de pas faire comme les autres). Avec des collaborations hors de son disque, elle conserve son statut de reine des radios, le succès est donc au rendez-vous mais en vente sans streaming c’est moins bien qu’avant (1 million de vente dans le monde).

Le projet de Beyonce repose sur un film et un cd de musique avec des titres trap, rnb, pop et aussi country. Elle mise sur la diversité avec thèmes marquant comme les meurtres des hommes noirs aux usa par des policiers, le projet est donc engagé. Beyonce peut vendre son disque sans radio, sans tube, ce qui est un exploit de nos jours. Pourtant, Hold Up et Sorry avaient un bon potentiel pour devenir des succès, l’album se vend déjà à plus de deux millions d’exemplaires dans le monde dont 1 million aux usa.

Beyonce et son équipe de danseuses soutiennent la cause de Black lives matter, qui remet en cause les attaques injustes contre la communauté afro américaine, ce qui fait que la dame est aussi la proie des critiques républicaines de son pays depuis la chanson buzz Formation. Le disque permet aussi à Bee de gagner les grands prix dans les cérémonies US comme les video music awards ou bientôt les grammy awards. Le disque a un bon équilibre entre ballades Love Drought,All Night, Sandcastles, Pray You catch me, Daddy lessons et des titres plus « familiers » plus dynamiques mais pas trop non plus (ici on a pas de single ladies) : Sorry, Hold Up, formation.

La dame comprend parfaitement l’état du marché, il faut se démarquer avec un thème fort pour avoir un succès et surtout sortir du lot, c’est la réussite du projet lemonade (avec la grande diversité des types de musiques entre rnb, electronique, pop, country, rock, trap).

Les deux prochaines sorties :

Bien sur, on a encore des pépites à découvrir avec la sortie prochaine du nouvel album de M.I.A, une rappeuse marquante de cette décennie. Depuis son disque Arular en 2005, elle est toujours dans la course, connue par son tube Paper Planes  et surtout par son aptitude à mélanger les sons indiens avec des sons américains ou européens et même latinos, M.I.A est une génie du genre Hip Hop/Pop/Electro. C’est une artiste authentique qui ne reprend pas les codes américains, elle se met à dos les maisons de disques ou les radios. Vu son passé difficile, ses textes sont inspirants pour toute une génération avec ses critiques contre le gouvernement de plusieurs pays, sur la condition de la vie de la femme dans les pays du moyen orient ou encore sur la guerre et l’immigration.

Avec Kala en 2007, elle connait la consécration commercial (avec près d’un million de ventes dans le monde) et critique (elle devient l’une des artistes les plus adulées de sa génération par des critiques professionnelles ou par des artistes comme timbaland, kanye west et madonna).

Depuis, elle se bat pour faire la musique qu’elle aime vraiment, même le succès ne l’intéresse pas. Son dernier album Matangi était un mélange de genre intéressant entre musique indienne et musique plus electro, c’était l’un des meilleurs projets de 2013 malgré des ventes en chute libre (77 000 exemplaires aux usa).

Cette année, elle est de retour avec un nouvel album :

Encore un nouvel album hors du temps, avant gardiste loin des lois des maisons de disques et des radios. Le projet se veut encore engagé, M.I.A parle de l’immigration avec la chanson Borders, un titre qui dérange encore une fois à cause du franc parler de l’artiste. M.I.A semble renouer avec son producteur Diplo (actuellement producteur de major lazer) avec le titre Bird Song, elle change de registre aussi avec Go Off produit par Skrillex. Avec un projet aussi engagé, elle risque de faire un succès mitigé mais au moins son honneur est sauf. La chanteuse de Bad Girl a plus d’un tour dans son sac. L’album sera disponible dans une semaine.

Norah Jones

Après une longue pause, c’est aussi le retour pour Norah la fille d’une légende indienne Ravi Shankar, cependant, elle a aucun point communs avec la musique de son père. Elle était la grande vendeuse de disque en 2002 avec l’album pop jazz come away with me, vendu à plus de 25 millions d’exemplaires (un exploit pour ce type de musique face à des britney spears, christina aguilera, avril lavigne ect). Depuis son succès et ses grammys, elle est plus discrète mais son public répond toujours à l’appel, son dernier projet plus pop Little Broken Hearts a fait au moins un million de ventes dans le monde malgré sa discrétion. Malgré un changement de style, la qualité était au rendez-vous, c’était un disque calme, planant avec des titres comme After The Fall, Miriam, Take It Back ou encore All A Dream, le tout vendu avec le tube Happy Pills.

Avec une carrière exemplaire et une discographie très riche entre jazz, pop, rock, blues, country, elle revient à ses premiers amours : le jazz.

Day Break va sortir en Octobre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s