Prince Purple Rain,le phénomène Rock

Retour sur un film phénomène et un album mythique (déjà 32 ans) :

En 1984, après une longue ascension de la scène underground au top des charts US avec l’album 1999, Prince Rogers Nelson décide de frapper très fort. Son coup d’état était Purple Rain, avant toute chose il décide de faire un concert pour avoir une direction musicale à son disque, c’est pourquoi une partie de l’album sonne live (sans le public).

Dés 83, il prend des notes dans son carnet pour le scénario de son film. C’était un projet très ambitieux pour l’époque. Purple Rain est un film phénomène qui sert de promotion gigantesque à l’album et à la tournée du même nom. Prince embauche des musiciens de Minneapolis (The Time en tête de liste), il fonde son propre groupe pour son accompagnement sur scène et enfin il signe dans sa totalité l’album (écriture, composition, arrangement).

Le film raconte l’histoire d’une rivalité entre plusieurs groupes dans un club, une salle mythique (First Avenue). Quelque part il représente le chemin vers la gloire pour le KID (personnage de Prince dans le film). Ce n’est pas un hasard si le film commence avec la chanson Let’s Go Crazy et qu’il se termine avec Baby I’m A Star.

A la sortie de l’avant première, Prince était déjà une légende. Purple Rain est une référence pour la pop culture, c’était la première fois qu’un artiste utilise un film pour se promouvoir au rang de star, impossible de ne pas entendre sa musique entre un numéro 1 au box office, un album numéro 1 et une tournée de 111 dates, Prince était au sommet de son art et de sa forme.

Le film est une référence pour d’autres comédie/drame de musique (Madonna avait son film en 1985, Michael Jackson avait son Moonwalker en 1988, Whitney était vedette de Bodyguard en 1992). Impossible de ne pas faire le rapprochement avec le film de Prince.

De plus, c’est un genre bien précis qui est dans ce film : Le son de Minneapolis, Prince était l’explosion de ce style de musique underground, grâce à lui, la visibilité était parfaite sur plusieurs groupes du genre.

Le film est aussi un drame, le jeune Kid vit des choses très complexes avec son père (qui bat sa mère), il est en quête de succès, de gloire mais il y a une rivalité sans précèdent autour de lui. Au final, ce film représente la réalité, chaque soir dans un club plusieurs groupes s’entretuent (on cherche à être le meilleur, à faire de l’argent), c’est la loi du plus fort qui s’applique. The Kid est aussi un personnage en crise, il a peur sans cesse de devenir comme son père, il a une jalousie excessive qui le pousse à reproduire les mêmes gestes sur sa copine (chanteuse qui chantera pour son rival du groupe The Time). Si le chanteur n’était pas confiant au début du film, il gagne en assurance pour devenir un dieu de la scène.

Mais bien sur, la plus grande réussite du film, c’est la performance scénique de Prince, il montre ses aptitudes de danseurs, de chanteur, de musicien. Il déborde sans cesse de charisme à chaque note, à chaque accord de guitare (une bonne partie de la bande son du film vient d’un concert de Prince, ce n’est pas un playback complet comme bon nombres de films). Dés le début du film, on ne voit que lui.

L’autre point important est bien évidemment la musique et quelle musique, le disque est culte, Prince était à lui seul le digne représentant de la mixité en matière de musique des années 80 (R&B, Rock, Funk, New Wave, Soul et pop). L’album est le plus proche de la pop dans la carrière de Prince, on a des solos de Guitares digne de Hendrix, les meilleurs effets de synthétiseur de l’époque, une grande gestion des batteries, basses pour un résultat proche de la perfection. Quand monsieur décide de faire une ballade, il en fait le slow du siècle (Purple Rain), quand il propose quelque chose de très rock ça donne Let’s Get Crazy.

On cherche une ballade digne de Prince ? The Beautiful Ones répond aux critères repris bien plus tard par Mariah Carey dans son album Butterfly :

On oublie pas aussi la naissance du stickers de censure :

Darling Nicki, une chanson endiablée de Prince est à l’origine de la création de cet avertissement sur les albums américains.

Impossible de ne pas fredonner le tube I Would Die For U ? une chanson si simple mais en même temps culte avec sa touche funk et new wave. Quel musicien peut prétendre ne pas connaitre Computer Blue avec la virtuosité de la composition de Prince.

Au rayon tube, When Doves Cry est le digne représentant de cette galette, la chanson mélange des synthés et de la pop psychédélique. C’est l’une des chansons signature du Kid (elle est 52 éme du classement des 500 plus grandes chansons par Rolling Stones ou 6éme de Spin Magazine).

Let’s Get Crazy possède deux solos de guitares cultes de Prince, le mélange hard rock, new wave est redoutable.

Take me With U est connu grâce à l’excellent solo de batterie de Prince et l’utilisation de deux paires de sagattes (instrument orientale).

Purple Rain est la ballade ultime du monde de la pop avec sa construction si particulière, avec l’intensité du solo de guitare de Prince et bien sur sa voix. Elle est un mélange de rock, gospel et pop avec un style très orchestral.

De la première chanson à la neuvième piste, on vibre avec ce disque culte. Purple Rain c’est le sommet de Prince avec 25 millions d’albums (dont 13 millions aux usa et 1.5 millions de ventes dans sa première semaine de sortie) à la clé et bien sur un oscar de la meilleure bande originale de film + Deux Grammys pour la meilleure performance rock et la meilleure bande originale de film. Cette année là, Prince était aussi lauréat pour le prix du meilleur auteur sur la reprise de Chaka Khan I Feel For You (c’est une chanson du second album de Prince en 1979).

Ce n’est que le début de l’ère Princière.

Petit aperçu sur l’un des meilleurs concerts de mi-temps du Super Bowl (finale de foot américain). Prince avait 49 ans lors de cet évènement :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s